La maison ETIENNE fut créée en 1880 à Jodoigne-Souveraine. Le fondateur Henry ETIENNE est le premier d'une longue lignée d'ébéniste. Dans les débuts du 20ème siècle, lui succède son fils Joseph ETIENNE, plus attiré par le commerce des couleurs et des papiers peints que par la menuiserie elle-même, mais l'activité n'est pas abandonnée pour autant. Cette période influence la maison Etienne dans son goût pour la décoration et l'aménagement intérieur. Par la suite, elle sera reprise par le petit-fils André ETIENNE en 1943 par la force des choses. Le père ayant été victime d'une attaque cérébrale. Ce sera à l'aîné des trois frères ETIENNE de faire vivre la petite entreprise et être le soutien de famille pour sa mère veuve et ses deux jeunes frères.

André ETIENNE était un autodidacte doué d'une maîtrise des gestes et techniques tant en taille de pierre, en ébénisterie et en sculpture qu'en serrurerie. Diplômé de l'université du travail de Charleroi comme tourneur-ajusteur, son esprit ingénieux lui permet de créer ses propres machines-outils pour le travail du bois et de la pierre.

Durant sa vie, il créera trois ateliers dédiés : au travail du bois, de la pierre et du fer.
Il transmettra le métier de tailleur de pierre à son frère Michel qui prendra la gestion de l'atelier destiné à ce savoir-faire. A la fin du 20ème siècle, la maison Etienne était spécialisée dans la fabrication artisanale de meubles sculptés, d'escaliers et autres agencements intérieurs en chêne massif. Le secteur « pierre » était complété par une activité de gros-œuvre et maçonnerie de maison individuelle, mettant en œuvre la pierre en extérieur et en intérieur. Il arrivait fréquemment que Michel ETIENNE sollicite son frère André pour la sculpture. La forge était allumée par André ETIENNE pour réaliser des commandes spécifiques de garde-corps et lustres forgés.

A ce jour, la cinquième génération à en mains toutes les compétences nécessaires pour faire renaître les trois ateliers créés par son grand-père André ETIENNE.

En 2014, Arnaud Etienne FONTAINE redonne vie à la maison Etienne en alliant l'héritage du savoir faire familliale à son innovation. Suite à un long apprentissage où il s'est immergé dans les métiers d'ébéniste et de forgeron avec son grand-pére, il complète sa formation durant 10 années sur le tour de France comme tailleur de pierre chez les compagnons du devoir.



Plan du site